Ces paysages nocturnes réalisés avec la lumière incertaine de la Lune sont le fruit de mois de prudente patience. La lune croît, décroît, disparaît, symbolisant déjà le passage de la vie à la mort. Cette dualité nous plonge dans le domaine du mystère, de l’inconscient, des pulsions nocturnes instinctives qui sommeillent en nous, de l’Eternel Féminin. Cette analogie de la féminité et de la Lune dans la plupart des civilisations, évoque de nombreux symboles : croissance, rythmes biologiques, fécondité, éternel retour, rêve… Légère, fluide, éphémère, cette lumière de nuit, qui paraît si faible, offre un autre visage à la terre, à la fois doux et violent. Un nuage insolent, la lumière fragile s’éclipse, un ciel ombragé vient rompre la prise de vue, il faudra attendre la nouvelle Lune, et calmer ma patience, impatiente, patiente impatience… Réaliser des photos avec cette lumière éteinte requiert une attention toute particulière, une fusion avec l’environnement, une adéquation avec les éléments. Ni lumière de jour ni lumière de nuit, elle est un entre-deux clairvoyant pour les malvoyants que nous sommes et révèle des paysages chimériques qui nous font rêver des nuits chatoyantes, au bord de “l’intranquillité”. S’interroger sur l’apparence, se troubler dès que nous abordons des visages, des territoires différents, se recroqueviller dès que nos certitudes deviennent incertitudes, le voile qui recouvre ces femmes souligne la séparation entre visible et invisible, réel et irréel.  Attirance, fuite, désir, mort, passage comme une source lumineuse coincée entre deux trous noirs, autant de tropismes que nous dévoilent ces femmes anonymes.

Histoire de photos…

Reste à me confondre en excuses : délicatesse de mes assistants, gentillesse de mes modèles s’écorchant les pieds, chute indélicate, recherche à tâtons d’un point d’apesanteur pour demeurer comme une statue, immobile durant un long temps de pose – « retiens ton souffle… » -, l’astre divin disparaît derrière un gigantesque cumulonimbus, on reprendra le mois prochain pour la prochaine lune….